Tarn Attitude - Passion - Loisirs - Partage
Accueil du site > Arts et Culture > Fêtes traditionnelles > Fête Médiévale de Montgey 2011
Photos Liens Agenda Participer Livre d’or Contact

Fête Médiévale de Montgey 2011

Reconstitution historique de la bataille de Montgey

mardi 12 avril 2011, par Jean-Marc


MONTGEY fut, il y a 800 ans, le théâtre du massacre d’une armée de croisés. Les compagnies médiévales régionales ont reconstitué pendant deux jours, samedi 8 et dimanche 9 avril, l’ambiance du camp des croisés et la bataille qui s’en suivit.

L’histoire de la bataille a été contée dans la cour du château de Montgey par son actuel propriétaire, Pierre Bouyssou, historien et attaché à ces pierre et au poids de leur histoire.

Le maître mot de cet évènement a été "authenticité". Aucun détail n’a été laissé au hasard, les forums de préparation à cet évènement fourmillaient de recommandations pour éviter les anachronismes et respecter la mémoire de ces soldats qui ont marqué notre histoire.

Un camp a été reconstitué avec les éléments d’époque, de la nourriture et des ingrédients d’époque, afin de permettre aux médiévistes de se replonger et de communier ensemble dans la réalisation de leur passion.

Un large public, dont beaucoup d’enfants, était présent pour assister à cette fresque vivante et imaginer la vie en 1211 et s’immerger dans cette remontée dans le temps, au contact des passionnés qui ont à cœur de transmettre ce savoir.

Histoire

En avril 1211, Simon de Monfort, éprouvant des difficultés à faire capituler Lavaur, décide d’appeler à l’aide une puissante armée de 6000 croisée se trouvant à Carcassonne se composant en majorité d’Allemands et de quelques Frisons.

Mis au courant de l’itinéraire de marche de ces croisés, Roger-Raymond de Foix décide de les prendre en embuscade. Cependant, pour détruire cette armée, il faut au comte de Foix un nombre comparable de combattants. Sa troupe personnelle de chevaliers méridionaux étant insuffisante, le comte de Foix recrute un fort contingent de paysans.

Malgré leur inexpérience au combat, leur motivation est forte face à une croisade s’attaquant à leur culture. C’est l’occasion de se venger des violences perpétrées par les croisés.

L’attaque sera menée par embuscade, en évitant donc une bataille rangée qui aurait été suicidaire.

Déroulement

Dans le bois qui borde Montgey, Roger-Raymond de Foix ayant parfaitement camouflé ses troupes dans le bois, la surprise fut totale pour les croisés allemands et frisons.

Au signal du comte de Foix, les paysans et chevaliers sortent du bois, attaquent vigoureusement les croisés et les massacrent. Au soir de la bataille, tous sont tués, blessés ou faits prisonniers. La défaite des croisés est totale.

Aussi cruel que les croisés, Roger-Raymond de Foix ordonne à ses soldats de couper les oreilles et le nez de chaque prisonnier. Simon de Montfort dut poursuivre le siège de Lavaur sans ces renforts.

Représailles

Simon de Montfort, mis au courant, prit Lavaur de colère, massacra la population. Il assiègea ensuite Montgey, enterra les corps des croisés dans une fosse commune et fit construire une Chapelle à l’emplacement actuel de l’église d’Auvezines.

Une stèle rappelle ce tragique épisode à Auvezines.

Galerie d'images

Laisser un commentaire (2 messages)


Suivre la vie du site Tout le site (RSS 2.0) | Plan du site | Rédiger un article | SPIP