Tarn Attitude - Passion - Loisirs - Partage
Accueil du site > Découverte > Patrimoine > Sorèze
Photos Liens Agenda Participer Livre d’or Contact

Sorèze

Le village de Sorèze et son Abbaye-Ecole

samedi 10 mai 2008, par Jean-Marc


Voir en ligne : Site officiel de Sorèze

SOREZE fut fondée en 754 par Pépin d’Aquitaine, détruite puis reconstruite plusieurs fois jusqu’au XVIIè siècle suite aux invasions des Normands qui convoitaient Toulouse, les Anglais puis les Huguenots qui incendièrent la ville.

Il est très agréable de flâner dans le rues de Sorèze Sorèze est aujourd’hui une petite cité de 2700 âmes située à 50km de Toulouse, 25km de Castres et 40km de Carcassonne. Le village ancien est classé grâce aux rues médiévales bordées de maisons à colombages et encorbellements datant du XVIe et XVIIe siècles, ainsi qu’au clocher Saint-Martin, vestige de l’église incendiée en 1573 lors des guerres de religion. Sa renommée, Sorèze la doit surtout à son Abbaye-Ecole qui a acquis, à travers la qualité de son enseignement, une réputation internationale.

Histoire de l’Abbaye-Ecole

Statue du Père Lacordaire, œuvre du sculpteur lyonnais Girardet, a été érigée en 1888. Fondée au VIIIème siècle, elle fut affiliée en 1638 à la Congrégation de Saint-Maur (ordre bénédictin) , favorable aux travaux intellectuels, à "l’érudition scientifique" et à l’enseignement. Un des premiers élèves, devenu Dom de Vic (1670-1734) , écrira en 1730 avec Dom Vaissète, "L’histoire générale du Languedoc", un énorme ouvrage encore utilisé aujourd’hui par les chercheurs.

Cette cour était réservée aux élèves de fin de cycle (Seconde, Première, Terminale),
qui se distinguaient par le port d'un collet de couleur rouge. En 1776 Louis XVI élève au rang d’Ecole Royale Militaire l’Abbaye de Sorèze qui devient ainsi l’une des douze Écoles Royales Militaires du royaume. L’enseignement y est novateur, le recrutement devient international.

Des élèves de renom sont passés par cette école :

  • Pierre Azaïs (1766 - 1845) né à Sorèze, grand philosophe du début du XIXè, développe une doctrine fondée sur la science.
  • Auguste Terson de Palleville (1814 - 1895) dessinateur, lithographe et peintre. Ses oeuvres sont visibles à la Maison du Parc.
  • Elisa Lemonnier (1805 - 1865), née à Sorèze, crée en 1862 les 1ères Écoles Professionnelles pour femmes à Paris.
  • Jean Mistler (1897-1988), fut Ministre des Affaires Étrangères (1936 - 1940), puis nommé Secrétaire Perpétuel de l’Académie française en 1973.

Des portraits et objets des pères fondateurs de l'abbaye. En 1854, la venue du Père Lacordaire, dominicain, permet à l’école de retrouver un nouveau souffle. L’Abbaye-Ecole été classée monument historique en 1988 par le Ministère de la Culture.

Tous les détails sur le Site de l’abbaye-école de Sorèze

Le village

Magnifique maison à colombages rue de Puyvert (perpendiculaire à l'Abbaye) Il fait bon flâner dans les ruelles de Sorèze avec ses maisons à colombage et à encorbellement du XVIIè. L’église possède un orgue classé monument historique qui fut construit en 1735 par François Austruy et Louis Besse. Il fut déplacé en 1864 de la chapelle abbatiale vers l’église nouvellement construite. Des concerts ont lieu tout au long de l’année. Voir le programme culturel de Sorèze.

Vestige de l'église incendiée en 1573 lors des guerres de religion. Le Musée municipal (ancienne Maison du Parc) abrite des oeuvre modernes et historiques qui retracent le glorieux passé de Sorèze. On trouve également de nombreuses galerie d’artistes inspirés par les couleurs et la luminosité changeante de la Montagne Noire.

  • Galerie Terson de Paleville
  • Atelier St Martin : H. Fontane
  • Galerie Jean-Loup Barret

Autres centres d’intérêt

La Chapelle Saint-Jammes Lieu de culte connu depuis le XIIè siècle, halte sur le chemin de St Jacques de Compostelle, une chapelle dont il ne reste que quelques ruines abritées des intempéries par un hêtre quadricentenaire contemporain de Louis XIV, voire même de Louis XIII et Richelieu. Ce monument végétal de 20m de haut et 5,60m de circonférence, vénérable et majestueux, mérite une halte qui inspirera au promeneur le respect et l’humilité.

l’Oppidum de Berniquaut Les Romains ont laissé des traces sur cette colline qui offre une magnifique vue sur Sorèze et ses environs. Ce site, accessible aux marcheurs, même débutants, par un joli chemin ombragé, se situe à 2km environ de Sorèze, entre la vallée de l’Orival et la combe où est niché le village de Durfort.

Galerie d'images

Très jolie église du XIXe siècle Détail des vitraux Bouclier de cuivre avec croix occitane accompagné d'un vase en cuivre également, certainement issu de la dinanderie de Durfort Pour ne pas se perdre dans l'abbaye... Salle du XIXe siècle reliant les salles de cours, les dortoirs, le réfectoire, la chapelle et la salle des Bustes. Détail du plafond avec les poutres peintes Panthéon des gloires de Sorèze : Des bustes d'élèves ou de professeurs sont alignés le long des murs et posent pour l'éternité. Autre aspect de la salle des Illustres qui avait été décorée dans un esprit festif, la plupart des fêtes religieuses s'y déroulaient. Un endroit sobre et intimiste où des générations d'élèves se sont recueillis en silence Au fond de la cour des rouges (les 1ères et terminales) un escalier donne accès maintenant à un restaurant de prestige. Détail de peinture murale encadrant la porte d'accès à la cour des Rouges . Détail de peinture murale encadrant la porte d'accès à la cour des Rouges . De très pittoresques maisons à encorbellement dans une rue étroite du centre ville. En face de l'abbaye école vous y trouverez votre bonheur

Documents joints

  • ZIP Sorèze (Zip - 740.3 ko)
    Toutes les photos de cet article

Laisser un commentaire


Suivre la vie du site Tout le site (RSS 2.0) | Plan du site | Rédiger un article | SPIP